Une belle approche du théâtre

La Nouvelle République 30/01/2015
Hier après-midi, les élèves de premières ont pu rencontrer Claude Lalu et Manuel Bouchard, du Théâtre du Bocage, pour échanger directement avec eux. - Hier après-midi, les élèves de premières ont pu rencontrer Claude Lalu et Manuel Bouchard, du Théâtre du Bocage, pour échanger directement avec eux.

Le Théâtre du Bocage et les élèves du lycée agricole des Sicaudières commencent à vivre une belle histoire commune. L’an dernier déjà, le premier était venu à la rencontre des seconds pour leur expliquer son travail autour de la mise en scène et de l’interprétation des Demeurées, une pièce de Jeanne Benameur, sur laquelle il travaillait alors. « Face à ces passionnés, ça s’était très bien passé, les élèves avaient vraiment accroché », se souvient la professeure de français Gwenn Le Pape. D’où l’idée de recommencer cette année.

Une belle expérience avant le bac français

Claude Lalu et Manuel Bouchard, du Théâtre du Bocage, étaient ainsi de retour dans les murs du lycée agricole hier après-midi pour y rencontrer, dans un premier temps, des élèves de première bac techno « sciences et technologie de l’agronomie et du vivant ». Cette fois, ils sont venus leur parler d’une autre pièce de Jeanne Benameur – « Je vis sous l’œil du chien » – sur laquelle ils travaillent cette année. En amont, « les élèves ont lu et étudié ce texte qui est difficile (*) , précise Gwenn Le Pape. Ce qui leur a permis, avant cette rencontre, de se l’approprier et d’être en mesure de préparer leurs propres questions ». En mars, cerise sur le gâteau : ils iront voir la représentation au théâtre.
« C’est une excellente manière de faire passer les objectifs d’un programme pour le bac de français », se réjouit la documentaliste Stéphanie Rocher. Un point de vue partagé par sa collègue prof de français : « C’est un plus indéniable pour l’épreuve. » De plus, « ce genre de rencontre amène les élèves vers la lecture, ce qu’ils ne feraient peut-être pas naturellement ».
A noter qu’hier, après les élèves de première, les deux représentants du Théâtre du Bocage ont également revu les élèves qu’ils avaient rencontrés l’an dernier. Pour un plaisir partagé.

(*) C’est un court texte qui évoque le « burn-out » d’un quadragénaire.

X.L.R.

Laisser un commentaire

Hide dock Show dock Back to top
Loading