SANG NÉGRIER 

 

d’après « Sang négrier » dans Nuit Mozambique de Laurent GAUDÉ

Mise en scène et distribution : Claude LALU

Jeu et narration : Claude LALU

Saint ­Malo, fin du XVIIIe siècle. Cinq captifs, échappés d’un bateau négrier, sont en fuite dans la ville. La bonne société qui s’enrichit du commerce triangulaire se trouve confrontée aux hommes qu’elle réduit en esclavage. Une chasse à l’homme est lancée, mais alors que quatre sont pris, la situation se renverse.

Le spectacle est adapté aux collégiens de la  6ème à la 3ème, le sujet abordé de ce spectacle est par ailleurs en résonance avec les enseignements que suivent les élèves lors de leurs cours d’histoire et offre notamment matière à une réflexion sur les Droits de l’Homme, la démocratie.

La forme : une lecture-­spectacle                                                                                                     

Durée : 50 minutes
Pour donner à entendre cette nouvelle écrite par Laurent Gaudé, le comédien a choisi la forme d’une lecture-spectacle. Il ne s’agit pas pour lui d’être un narrateur extérieur au récit et qui en donnerait lecture, mais d’incarner le protagoniste, de le jouer.
Écrite à la première personne, la nouvelle Sang négrier se prête à cette incarnation. Le dispositif scénique fait penser au pont d’un navire. Appui de jeu pour le comédien, il devient au fil du récit évocation des ruelles pavées de Saint­Malo. Cette forme a l’avantage de pouvoir être donnée au sein des établissements scolaires.

Autour du spectacle   

Pour les enseignants qui le souhaitent, le comédien propose de compléter la lecture-spectacle
par un temps avec les élèves et l’enseignant. Deux modules différents sont possibles

  • Un échange :

Durée : sur la durée d’un cours
Jauge : l’échange peut avoir lieu avec tous les élèves qui auront assisté à la lecture-spectacle
À partir des impressions des élèves et de leur compréhension du récit, la discussion entre le comédien et la classe pourra prendre différentes directions. Par son expérience personnelle, Claude Lalu a vécu plusieurs années en Afrique de l’Ouest, et ses précédentes créations artistiques, il pourra nourrir la discussion en l’ouvrant plus largement aux relations Europe-­Afrique. Il a en effet traité des relations coloniales avec la mise en scène de Palabres nocturnes chez les blancs qui fait se confronter Il est minuit Dr Schweitzer (G. Cesbron) et Discours sur le colonialisme (A. Césaire). Avec Combat de nègre et de chiens (B.­M. Koltès), il a aussi abordé les relations post-­coloniales. Les collégiens acquièrent des connaissances sur l’histoire de l’esclavage, de la colonisation et décolonisation. Qu’en disent les auteurs dramatiques, et les penseurs nés dans ces colonies ?
L’échange sera l’occasion de confronter librement ces savoirs et représentations.

 

  • Une initiation au théâtre :                                                                                                                                 

Durée : 1H pleine minimum – 2H souhaitées
Jauge : une classe maximum
Suite à la lecture-spectacle, le comédien proposera aux élèves de s’approprier les thèmes de la lecture­spectacle à travers le corps et le jeu. Par petits groupes, ils se verront attribuer une situation de jeu en lien avec le récit de Laurent Gaudé. Après un temps de préparation, ils la joueront devant le reste de la classe. Les spectateurs seront invités à échanger avec les interprètes sur les émotions transmises. Le comédien interviendra pour analyser les langages parlés et corporels mis en œuvre pour défendre les enjeux des diverses situations.
Exemple de situation de jeu possible : Des passagers embarqués sur un bateau découvrent qu’il
s’agit d’un bateau négrier. Ils essaient de convaincre le capitaine de libérer les captifs.

 

télécharger le dossier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hide dock Show dock Back to top
Loading