MAESTRO – Théâtre du bocage
d’après le roman de Xavier Laurent PETIT
Adaptation et Mise en scène : Théâtre du Bocage
Narration et jeu : Nadjina Khouri, Bruno Auger
Guitare et jeu  : Manuel Bouchard

MAESTRO from théâtre du bocage on Vimeo.

Quelque part en Amérique Latine, une bande de gamins des rues tente de survivre au milieu de la misère et des violences policières. Comment l’irruption d’un mystérieux chef d’orchestre va-t-elle provoquer l’improbable rencontre de ces gamins avec la musique ?
Deux comédiens et un guitariste, racontent avec malice et légèreté cette histoire pleine d’espoir où le drame n’est pourtant jamais loin.
La musique est au cœur du spectacle.

Ce spectacle destiné à être joué notamment au sein des établissements scolaires du 3éme cycle au lycée, a été créé au mois de décembre 2016.

En juin 2017, Nous lui donnons une forme nouvelle avec l’intégration d’un « orchestre à l’école«  du conservatoire de musique de l’Agglo2B. Cette version est également disponible pour une diffusion accompagnée par une formation musicale de votre territoire.

 

Télécharger le dossier scolaire

Télécharger le dossier conservatoire

COURRIER DE L’AUTEUR :

Cerizay, un jour de décembre.
Côté salle : des collégiens, des enseignants, des documentalistes… Côté scène, presque rien : un tableau noir, une guitare, un ampli… Et puis les acteurs, déjà en place. Comme s’ils s’échauffaient.
Du dernier rang, j’ai vue sur la scène et la salle. Étrange mélange d’inquiétude et d’impatience : comment mes personnages de papier vont-ils prendre chair ?…
La magie des corps et des mots est immédiate. Immédiate aussi, l’infinie richesse des nuances derrière la simplicité des moyens. Portée à l’endroit ou à l’envers, une même casquette transforme un milicien en gamin des rue ; un tableau noir devient un mur, une tribune… À elle seule, la guitare est un personnage.
Je guette les réactions des spectateurs. Treize, quatorze ans, un public à l’attention si volatile… Eux aussi sont pris par cette vibration qui émane de la scène, le jeu des acteurs, leur présence, leurs mues successives.
Mes personnages de papier trouvent un visage, ils s’incarnent, se métamorphosent, et le trouble du début fait place à l’émotion.
XLP

Voici un lien vers le travail effectué par la classe média du collège Notre Dame de Bressuire :
lien classe media

Quelques photos :

Hide dock Show dock Back to top
Loading