• Les Ateliers 2015 : Agenda Spectacles

      ATELIER JEUNE :
      La mort n’est que la mort si l’amour lui survit
      Atelier Jeune du Théâtre du Bocage

      Jeudi 21 mai
      / Vendredi 22 mai
      Jeudi 28 mai / Vendredi 29 mai
      20H30
      Maison des Arts – 1 Bd Nerisson – BRESSUIRE
      Entrée libre
      Réservations:  05 16 72 08 67.

      de Jean Pierre Siméon
      mise en scène Manuel Bouchard
      La légende d’Orphée est le fondement même de la poésie.
      Le chanteur, pacifiste et marginal, déchiré entre le monde du soleil et celui des ténèbres, partagé entre le culte d’Apollon et celui de Dionysos, et qui descend dans le royaume des enfers avec son chant comme seule arme pour récupérer son amour… tout ça, nous le savons… ou croyons le savoir. Mais ce qui précède et surtout ce qui suit cette histoire est autrement cruel et mystérieux.

       

      ATELIER ADULTE :
      Les Joyeuses Commères de Windsor
      Atelier Adulte du Théâtre du Bocage

      Jeudi 4 juin / Vendredi 5 juin /  Samedi 6 juin
      Jeudi 11 juin / Vendredi 12 juin  / Samedi 13 juin
      21H00
      Spectacle en plein air
      cour de la Maison des Arts – 1 Bd Nerisson – BRESSUIRE
      Entrée : 8 € / réduit : 5€
      Réservations:  05 16 72 08 67.

      De William Shakespeare
      Mise en scène : Claude Lalu
      Une vingtaine de personnages nous entraînent dans une étourdissante comédie où la confusion des genres est prétexte, avec le plus grand des sérieux, à toutes les bouffonneries.

      en savoir plus

       

      ATELIER ADOS :
      Cendrillon
      Atelier Ados du Théâtre du Bocage

      Mercredi 10 juin 18H30 / Jeudi 11 juin 20H30
      Studio du Théâtre – BRESSUIRE
      Entrée libre
      Réservations:  05 16 72 08 67.

      de Joël Pommerat
      Cette lumineuse réinvention d’un mythe, pleine d’humour, de cruauté et d’émotion, pose avec délicatesse et poésie la question de notre place entre les cendres du passé, le réel qui s’impose, la vie effervescente et une imagination débordante.

       

      PETIT ATELIER :
      Cent culottes et sans papiers
      Petit Atelier du Théâtre du Bocage

      Mardi 23 juin à 18H30
      Mercredi 24 juin / jeudi 25 juin à 20H45
      Studio du Théâtre – BRESSUIRE
      Entrée libre
      Réservations:  05 16 72 08 67.

      de Sylvain Levey
      La complainte du progrès moderne dans nos écoles. Petit manuel d’instruction civique et poétique vu par les enfants à l’attention des grands.

       

      ATELIER 18 :
      Veillée funèbre
      Atelier 18 du Théâtre du Bocage

      Mercredi 24 juin / jeudi 25 juin à 20H45
      Studio du Théâtre – BRESSUIRE
      Entrée libre
      Réservations:  05 16 72 08 67.

      de Guy Foissy
      Autour du cercueil, les langues se délient. Une comédie décalée et grinçante.

       

       

    • Le Théâtre du Bocage niche sous l’oeil du chien

      Nouvelle République 17/02/2015
      Cette pièce de Jeanne Benameur interprétée par Claude Lalu est la première création du Théâtre du Bocage dans son nouvel espace. - Cette pièce de Jeanne Benameur interprétée par Claude Lalu est la première création du Théâtre du Bocage dans son nouvel espace. - dr

      Cette pièce de Jeanne Benameur interprétée par Claude Lalu est la première création du Théâtre du Bocage dans son nouvel espace. – dr

      Le Théâtre du Bocage donnera jeudi la première représentation de la première création “ made in Maison des arts ”. Un lieu où les gens de scène se plaisent.

       Un homme replonge dans ses souvenirs. Comment la découverte d’un revolver chargé dans le tiroir de la table de nuit de son père récemment décédé a pu le conduire à cet enchaînement d’événements ? Comment cette part d’ombre et de peur qu’il a découverte chez un homme qui avait toujours prétendu la plume plus forte que l’épée l’a-t-elle conduit à se découvrir lui aussi une part d’ombre ? Comment ces peurs se sont-elles soudain personnifiées dans un chien ?

      Seul en scène, Claude Lalu explore ce texte de Jeanne Benameur mis en scène par Angélique Orvain. Nichés dans la Maison des arts qui accueille depuis un an et demi le Théâtre du Bocage, Manuel Bouchard et Arnold Courset-Pintout donnent une ambiance à cet univers intime d’un monologue entre un homme et lui-même.

      Un labyrinthe de souvenirs

      « Jeanne Benameur est surtout connue pour ses romans et sa poésie, raconte Claude Lalu. Mais quand nous étions en train de travailler sur «  Les demeurées « (NDLR : création du Théâtre du Bocage en 2014), ce texte est paru et il a trouvé un écho parmi nous, sans doute parce que nous étions en immersion dans cet univers ».
      Cette fois, Manuel Bouchard a préféré la création des lumières à la mise en scène. Et Angélique Orvain a décidé de mettre en scène cet univers en jouant de la lumière. « Le récit nous entraîne dans le labyrinthe des souvenirs du personnage. Nous avons choisi de nous inspirer du cinéma noir et du polar pour proposer un jeu de lumière et de son jouant sur les champs/contrechamps et les flash-back. » La pièce conduit donc le spectateur jusqu’à la sortie d’un dédale rendu flou par le choc et une perception faussée du réel. « C’est un processus de reconstruction, conclut Claude Lalu. Il conduit à retrouver la puissance des mots dans la quête de cette histoire ».

       

      « Je vis sous l’œil du chien » de Jeanne Benameur, mise en scène d’Angélique Orvain, avec Claude Lalu. Représentations les 19, 20 et 21 février, 13, 14 mars à 20 h 45 et dimanche 15 mars à 17 h à la Maison des arts (1, bd Nerisson). Renseignements : 05.16.72.08.67, 06.74.53.62.05. Réservation conseillée. Plus d’infos : www.theatre-du-bocage.com

       

      en savoir plus

      Installé depuis un an et demi au 1er étage de la Maison des arts, le Théâtre du Bocage s’y trouve bien. « Cette nouvelle salle améliore le confort de travail, confirme Bruno Auger, administrateur. Mais elle augmente aussi notre visibilité. Nous sommes moins isolés qu’à l’ancien théâtre et la proximité avec les autres disciplines (conservatoire de musique, le Grenier) nous conduit à monter des projets communs, comme lors des prochaines portes ouvertes de la Maison des arts ».
      Quatre professionnels travaillent régulièrement au sein du Théâtre du Bocage qui multiplie les ateliers : un atelier enfant, un pour les ados (collégiens), un pour les jeunes (lycéens) et deux pour les adultes. « Nous avons un noyau dur de comédiens amateurs mais la demande nous a conduits à créer un second atelier. »
      « La demande augmente, confirme Claude Lalu. Je pense que certaines troupes amateurs des années soixante-dix avaient décliné mais le théâtre trouve un nouveau souffle car les gens ont envie de se retrouver ».
      L’activité du Théâtre du Bocage trouve d’ailleurs un écho local dans les collèges et lycées où il intervient. « Une classe de BTS design de Saint-Jo s’est penchée sur la pièce de Jeanne Benameur, se félicite Bruno Auger. Elle en a tiré plusieurs maquettes scénographiques qui seront exposées lors des représentations ».

      Dominique Guinefoleau
    • Une belle approche du théâtre

      La Nouvelle République 30/01/2015
      Hier après-midi, les élèves de premières ont pu rencontrer Claude Lalu et Manuel Bouchard, du Théâtre du Bocage, pour échanger directement avec eux. - Hier après-midi, les élèves de premières ont pu rencontrer Claude Lalu et Manuel Bouchard, du Théâtre du Bocage, pour échanger directement avec eux.

      Le Théâtre du Bocage et les élèves du lycée agricole des Sicaudières commencent à vivre une belle histoire commune. L’an dernier déjà, le premier était venu à la rencontre des seconds pour leur expliquer son travail autour de la mise en scène et de l’interprétation des Demeurées, une pièce de Jeanne Benameur, sur laquelle il travaillait alors. « Face à ces passionnés, ça s’était très bien passé, les élèves avaient vraiment accroché », se souvient la professeure de français Gwenn Le Pape. D’où l’idée de recommencer cette année.

      Une belle expérience avant le bac français

      Claude Lalu et Manuel Bouchard, du Théâtre du Bocage, étaient ainsi de retour dans les murs du lycée agricole hier après-midi pour y rencontrer, dans un premier temps, des élèves de première bac techno « sciences et technologie de l’agronomie et du vivant ». Cette fois, ils sont venus leur parler d’une autre pièce de Jeanne Benameur – « Je vis sous l’œil du chien » – sur laquelle ils travaillent cette année. En amont, « les élèves ont lu et étudié ce texte qui est difficile (*) , précise Gwenn Le Pape. Ce qui leur a permis, avant cette rencontre, de se l’approprier et d’être en mesure de préparer leurs propres questions ». En mars, cerise sur le gâteau : ils iront voir la représentation au théâtre.
      « C’est une excellente manière de faire passer les objectifs d’un programme pour le bac de français », se réjouit la documentaliste Stéphanie Rocher. Un point de vue partagé par sa collègue prof de français : « C’est un plus indéniable pour l’épreuve. » De plus, « ce genre de rencontre amène les élèves vers la lecture, ce qu’ils ne feraient peut-être pas naturellement ».
      A noter qu’hier, après les élèves de première, les deux représentants du Théâtre du Bocage ont également revu les élèves qu’ils avaient rencontrés l’an dernier. Pour un plaisir partagé.

      (*) C’est un court texte qui évoque le « burn-out » d’un quadragénaire.

      X.L.R.
    • création de JE VIS SOUS L’OEIL DU CHIEN

      vous souhaitez réserver des places pour le spectacle

      « JE VIS SOUS L’OEIL DU CHIEN »

      RESERVATION CONSEILLEE : 50 places/séances
      à Bressuire Maison des Arts (1 Bd Nerisson)
      19/20/21 février 2015 et 13/14/15 mars 2015
      à 20H45 – dimanche 15 mars à 17H
      réservation par téléphone : 05 16 72 08 67

      LES TARIFS :
      plein tarif : 12€
      tarif réduit : 7 € (adhérents Théâtre du Bocage, étudiants, chômeurs)

      RENSEIGNEMENTS :
      Pour tout renseignement, contactez nous au 05 16 72 08 67 ou 06 74 53 62 05.

       

    • Assemblée générale

      L’A.G. DU THÉÂTRE DU BOCAGE

       

      se déroulera

      Le LUNDI 13  OCTOBRE à 20H30

      dans les locaux du Théâtre du Bocage, MAISON DES ARTS – 1 bd Nerisson – BRESSUIRE.Captureaa

      A l’ordre du jour, bilan moral et financier, projets amateurs et professionnels, élection du bureau.

      La tradition du petit verre à boire autour d’une table sera bien entendu respectée.

      En comptant sur votre présence,

      Pour le Théâtre du Bocage

      Le président

      Patrick DUPE

    • REPRISE DES ATELIERS 2014/2015

      Les Ateliers du théâtre du Bocage vont reprendre en septembre :

      Le PETIT ATELIER : mercredi 17 septembre de 14H00 à 15H30
      l’ATELIER ADOS : mardi 16 septembre de 17H30 à 19H00
      l’ATELIER JEUNES : mercredi 24 septembre de 18H00 à 20H30
      l’ATELIER ADULTE : mercredi 17 septembre de 20H30 à houououlala…

      Ces Ateliers se dérouleront dans nos locaux à la Maison des Arts, 1 Bd Nerisson à Bressuire.

      N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignements : 06 74 53 62 05

    • Théââââtre ouvert à toutes sensibilités

      Répétition en costume pour l'Esat. - Répétition en costume pour l'Esat.

      Répétition en costume pour l’Esat.

      Sur la scène du studio du Théâtre de Bressuire, entrées et sorties s’enchaînent. De temps en temps, Nadjina Khouri fait une remarque, un réglage. Le metteur en scène veille à la cohérence. Sur les planches, une poignée de pensionnaires de l’ESsat mènent ainsi une des dernières répétitions pour le spectacle qu’ils donneront la semaine prochaine dans le cadre de « Théââââtre ouvert ». « Avec quatre â pour dédramatiser », insistent Bruno Auger, administrateur du Théâtre du Bocage, et son homologue Manuel Bouchard. « Depuis deux ans, nous regroupions sur une semaine les présentations du travail de nos ateliers mais le planning n’est pas bien tombé cette année. »

      C’est donc sur deux semaines que le Petit Atelier (10-12 ans), l’atelier ados, l’atelier jeunes, puis les ateliers de l’Esat et de l’Unité médico-psychologique enfants et adolescents (UMPEA) de l’hôpital Nord Deux-Sèvres et enfin l’atelier adultes monteront sur plusieurs scènes. À chaque fois, une douzaine de comédiens amateurs restitueront leur travail d’une année.
      « Les comédiens se mobilisent pour cette présentation, note Nadjina Khouri. Ça les motive. » Cela vaut d’ailleurs pour tous ces comédiens, même si c’est sans doute encore plus spectaculaire pour ceux de l’Esat et de l’UMPEA. « On trouve toujours surprenant que même les grosses évolutions de pathologie s’effacent sur scène », souligne Bruno Auger.
      « Cela surprend souvent les éducateurs et les enseignants, confirme Nadjina Khouri. Le théâtre révèle un imaginaire et une sensibilité qui ne sont pas toujours mis en avant dans les institutions. » « Mais l’intérêt reste d’abord de présenter un spectacle et de s’amuser », complète Bruno Auger qui ne veut pas qu’on oublie le plaisir du théâtre derrière la nature des comédiens.
      Un plaisir que chacun est invité à savourer jusqu’au 20 juin.

      « Théââââtre ouvert », semaine de présentation des ateliers amateurs à la salle polyvalente de la médiathèque (jauge réduite, réservation indispensable au 05.16.72.08.67 ou 06.74.53.62.05). > Mercredi 11 juin : Petit Atelier à 18 h 30, Atelier Ados et Atelier Jeunes à 20 h 30. > jeudi 12 juin : Atelier Ados à 18 h 30/Petit Atelier et Atelier Jeunes à 20 h 30. > vendredi 13 juin : Atelier Jeunes à 18 h 30, Petit Atelier et Atelier Ados à 20 h 30. > dimanche 15 juin à 17 h : atelier adulte avec « Toujours j’te l’dis » au Trompe Souris Café (Luzay 79). > Lundi 16 juin à 20 h 30 : Atelier de l’Hôpital de Jour au Studio du Théâtre. > mardi 17 juin à 18 h : Atelier de l’Esat au Studio du Théâtre. > vendredi 20 juin : Atelier de L’UMPEA au Studio du Théâtre.

      D.G.
      LA NOUVELLE REPUBLIQUE  / 11 JUIN 2014
    Hide dock Show dock Back to top
    Loading